Top des Jeux joués en 2021 / Top played Games in 2021

Cette liste classe les jeux joués en 2021 et qui m’ont marqué d’une quelconque façon. Le but est, à la fin de l’année, d’en avoir une rétrospective intéressante.
This list ranks the games I played in 2021.The goal is, at the end of the year, to have an interesting retrospective.

Twitter : @Skywilly_GSS / @SkyPID – LinkedIn : William Bertin – Tik Tok : Skywilly_GSS
Sourcing Manager : Plug In Digital (PID Games & Dear Villagers) – Co-Creator & Former Editor-in-Chief : Game Side Story

Psychonauts 2

Le premier Psychonauts fut une véritable claque artistique pour l’amateur de jeu de plateforme que j’étais déjà à l’époque. Plus de 15 ans se sont passés avant qu’on puisse jouer à cette troisième aventure (l’expérience VR étant très fun et intéressante à jouer) et c’est une totale réussite. Alors oui, il y a quelques sauts énervants, des murs invisibles pénibles et ce « vieux gameplay » qui vient gâcher quelques moments. Néanmoins l’univers, la narration, l’originalité des niveaux et le visuel complètement assumé nous propose une aventure aux nombreux et sympathiques rebondissements sans aucun temps mort. Et que c’est drole !

Pre-ordered at the very beginning on PC, in an autographed boxed version now in shreds but preciously kept, the first Psychonauts was a real artistic slap for the platform game fan that I was already at the time. More than 15 years passed before we could play this third adventure (the VR experience being very fun and interesting to play) and it is a total success. So yes, there are some annoying jumps, some invisible walls and this « old gameplay » that ruins some moments. Nevertheless, the universe, the narration, the originality of the levels and the completely assumed visuals offer us an adventure with many nice twists and turns without any dead time. And what a laugh!

Road 96

Sur les Huit sessions de scénario que propose ce jeu narratif ou chaque embranchement est aléatoire, seule la moitié est vraiment intense. Mais alors, quel rythme ! La découverte est incroyable même si tout s’écroule ensuite avec l’habitude et la compréhension de la boucle de gameplay. Mais les personnages, l’OST et beaucoup de moments du jeu font oublier un titre narratif qui ne tient pas forcément sur la longueur, proposant qui-plus-est une fin franchement décevante. Néanmoins, il y aura un avant et après Road 96 en termes de jeu narratif, c’est certain ! DontNod, c’est du passé ?

Out of the eight scenario sessions that this narrative game offers, where each branch is random, only half are really intense. But then, what a tempo! The discovery is incredible. Everything falls apart afterwards with the understanding of the gameplay loop. But the characters, the OST and many moments of the game make you forget about a game that doesn’t hold on the length, offering a frankly disappointing end. Nevertheless, there will be a before and after Road 96 in terms of narrative game, that’s for sure! DontNod, is it over?

Golf Club Wasteland

Gérant à merveille une narration qu’on n’attendait pas si maitrisée, voici un jeu de golf qui n’est pas fou à jouer (surtout à la manette avec un stick analogique gauche beaucoup trop sensible) mais qui ne manque pas de raconter quelque chose. Saupoudré d’une station radio au rythme parfait, autant dans la musique proposée que dans les dialogues amenés par les auditeurs, Golf Club Wasteland est un délire honnête et accrocheur d’environ deux heures. J’ai vraiment adoré y jouer et j’en veux encore !

Handling wonderfully a narrative that we didn’t expect so well, here is a golf game that is not incredible to play (especially with the controller with an oversensitive left analog stick) but which doesn’t miss to tell something. Adding a radio station with a great rhythm, both in the music and in the dialogues brought by the auditors, Golf Club Wasteland is an honest and addictive game of about two hours. I really enjoyed playing it and I want more of it!

Quake Remastered

C’est dingue de se dire que ce jeu n’a pas vieilli ! Autant Doom a quand même pris un coup de vieux, Duke Nukem n’en parlons même pas, mais alors Quake ? J’ai découvert avec ce Remastered qu’il n’avait rien à envier aux FPS d’aujourd’hui en termes d’univers. Les monstres sont incroyables de design inventif, les niveaux se jouent très agréablement et les armes sont jouissives à jouer. Alors oui le gameplay est vieillot, forcément… Mais l’ambiance d’époque fonctionne parfaitement aujourd’hui. Un vrai bonheur inattendu !

It’s crazy to think that this game hasn’t aged! Doom is a bit old, Duke Nukem is not even worth mentioning, but Quake? I discovered with this Remastered that it had nothing to envy to today’s FPS in terms of universe. The monsters are amazingly inventive, the levels are very pleasant to play and the weapons are fun to use. So yes, the gameplay is old-fashioned, of course… But the vintage atmosphere works perfectly today. A real unexpected pleasure!

The Artful Escape

Aussi important soit-il pour toute une partie de son public, aussi propre soit-il artistiquement parlant, aussi marqué par tout ce que j’aime dans le jeu vidéo narratif et musical… The Artful Escape n’a absolument pas marché sur moi. Les riffs de guitare parviennent à gâcher la musique ambiante, la morale globale (magnifique) est baignée dans un trip paradoxalement trop travaillé pour me convaincre et le gameplay se résumant à avancer, sauter et laisser appuyé X entre deux séquences de « Simon » m’ont franchement ennuyé. Une énorme déception pour un jeu que j’attendais tant !

As important it will probably be for a big part of its audience, as artistically neat as it is, as full of everything I love about narrative and musical video games… The Artful Escape did not work on me at all. The guitar riffs manage to spoil the ambient music, the overall message (magnificent) is bathed in a trip paradoxically too worked to convince me and the gameplay, which consists in moving forward, jumping and leaving X pressed between two « Simon » sequences, frankly bored me. A huge disappointment for a game I was expecting so much!

The Big Con

Point & Click à la manette, extrêmement agréable à jouer, bien écrit, mais qui manque furieusement de rythme. Le but est d’escroquer un max de gens pour se faire un max de pognon et pouvoir sauver sa mère d’une dette qui bouleversera la vie de notre héroïne. On y joue pour l’écriture et l’aspect coloré, mais la répétitivité est partout et surtout dans le mini-jeu de « vol à la tire ». Rapidement, la boucle de gameplay est ennuyante. Vraiment dommage. Mais le visuel reste en tête !

Point & Click, extremely pleasant to play with a controller, well written, but which lacks furiously of rhythm. The goal is to con as many people as possible in order to make as much money as possible and to save her mother from a debt that will change the life of our heroine. We play it for the writing and the colorful atmosphere, but the repetitiveness is everywhere and especially in the « pickpocketing » mini-game. Quickly, the gameplay loop is boring. Really unfortunate. But the visuals stay in mind!